Pourquoi le petit-déjeuner est important pour votre cerveau

Pourquoi le petit-déjeuner est important pour votre cerveau

Pour donner à votre cerveau l’énergie la plus saine pour commencer n’importe quelle journée, imaginez un arc-en-ciel de couleurs alimentaires éclatantes. Pensez à un bol sain de framboises rouges, de kiwis verts tranchés et de morceaux jaunes d’ananas sucré, avec une grosse noisette de yogourt nature sans gras sur le dessus, saupoudré de noix grillées et de graines de lin.

Un neurologue aime penser au “petit-déjeuner pour le cerveau” comme un moment arc-en-ciel dans la journée où nous avons la chance de remplir notre corps d’aliments qui nous donnent un bon départ à indice d’octane élevé, fournissant énergie, cognition et clarté à notre cerveau pendant des heures.

“Manger un arc-en-ciel de couleurs – juste une variété de fruits frais, de légumes, de céréales, de noix et de graines, et toute la nutrition qu’ils offrent – donne à votre cerveau le carburant dont il a besoin pour la journée”. “Le cerveau est l’organe qui utilise le plus d’énergie dans notre corps. Vous lui donnez le bon carburant, vous lui donnez vraiment des faveurs.”

Rappelez-vous le vieil adage « Vous êtes ce que vous mangez » et réalisez que le régime américain traditionnel – plein de sel, de sucre, de graisses saturées et de calories vides – n’est bon pour aucune partie de notre corps, en particulier notre cerveau.

Le Conseil mondial sur la santé du cerveau affirme que les gens ne sont jamais trop vieux pour bénéficier de changements alimentaires, c’est pourquoi il n’y a pas de moment comme maintenant.

“Je suis trop occupé pour me soucier du petit-déjeuner – mon cerveau devra attendre”

Pas assez bon.

Un neurologue est un clinicien et un père de famille occupé avec une femme et deux enfants, âgés de 11 et 14 ans, et ils prennent tous le petit déjeuner, même les jours les plus chargés. En tant que «créature d’habitude», le Dr Wright s’en tient à son petit-déjeuner classique composé d’un sandwich aux œufs et à l’avocat sur du pain de grains entiers, parfois consommé en conduisant pour se rendre au travail. Il essaie aussi de presser une poignée de baies fraîches. S’il est vraiment pressé, il met le tout dans un smoothie plus facile à boire en conduisant.

Les matins spéciaux, il peut s’offrir un petit-déjeuner de saumon.

“Mes enfants s’y sont habitués – des œufs tous les matins et des fruits”, dit-il. “Nous allons mélanger les fruits et les garder intéressés – ananas un jour, baies le lendemain.”

Et pour ceux qui n’ont tout simplement pas faim au réveil, attendre pour manger est OK.

Le jeûne intermittent est bénéfique pour le cerveau. Sauter les collations de minuit et passer 12 à 14 heures sans manger permet aux niveaux de glucose dans le corps de baisser, ce qui lui donne une «pause» de manger – prenez-le, Break Fast – et permet aux émetteurs cérébraux de se nettoyer et de se réinitialiser.

Un neurologue dit qu’il n’y a rien de mal à prendre du café noir et de l’eau – ajoutez un zeste de citron vert pour l’excitation – tôt le matin avant que la faim ne se déclare.

N’optez pas pour la décision facile et rapide de vous arrêter pour un beignet, un kolache ou un autre petit-déjeuner sucré et riche en glucides sur le chemin du travail. Si une image d’un beignet glacé chaud dégoulinant de sucre vous vient à l’esprit, c’est ce qu’il ne faut PAS manger.

“Oui, cela satisfera le ventre, mais cela ne rendra pas votre cerveau heureux”.

Le cerveau n’est pas conçu pour gérer des volumes élevés de glucose. Une charge de sucre peut déclencher un cercle vicieux de fringales et inciter les gens à manger quelques beignets, mais ensuite avoir à nouveau faim en un rien de temps. Les niveaux de glucose dans le cerveau augmentent, puis chutent, puis augmentent à nouveau.

Chargement frontal de votre nourriture pendant la journée – suivez le modèle “roi, prince, pauvre”

Dans son livre le plus récent Keep Sharp: Build a Better Brain at Any Age , le neurochirurgien et journaliste médical de CNN, le Dr Sanjay Gupta, décrit sa philosophie sur une alimentation saine comme un modèle de premier plan. Prenez votre petit déjeuner comme un roi ; déjeuner comme un prince ; et dîner comme un pauvre, conseille-t-il.

Le Dr Wright est d’accord : “Nous voulons charger notre corps avec des aliments qui dureront toute la journée”, dit-il. Et n’oubliez pas l’hydratation. Parfois, nous confondons faim et soif et avons juste besoin de 6 à 8 onces d’eau pour recommencer. Notre cerveau est principalement constitué d’eau, donc même une petite déshydratation peut altérer notre réflexion.

De plus, le meilleur petit-déjeuner pour le cerveau a besoin de deux ingrédients clés que vous seul contrôlez : l’exercice et le sommeil. Les deux sont essentiels à la santé du cerveau.

“Les personnes actives peuvent avoir une grande puissance cérébrale”, explique le Dr Wright. “Le simple fait de bouger fait circuler le sang vers le cerveau.” Tout aussi important est le besoin du cerveau de dormir suffisamment pour se recharger et se préparer aux plus de 6 000 pensées estimées du lendemain. Visez huit heures par nuit et maintenez un horaire veille/sommeil cohérent.

7 petits déjeuners parfaits pour le cerveau

Un neurologue propose ces sept choix de petit-déjeuner dignes d’un roi ou d’une reine.

LUNDI : sandwich avocat/œuf ou toast avocat sur blé entier ; baies sur le côté.

MARDI : flocons d’avoine (préparés la veille) avec myrtilles et noix.

MERCREDI : saumon (cuit frais ou reste du dîner) avec fruits coupés à part.

JEUDI : fromage cottage garni de pêches fraîches coupées, de graines et de noix.

VENDREDI : coffret protéiné à faire soi-même avec 2-3 tranches de fromage ; les raisins; amandes; craquelins de blé entier; oeuf dur.

SAMEDI : Omelette aux 2 œufs avec un arc-en-ciel végétarien de poivrons rouges, verts, oranges et jaunes, d’oignons et de tomates séchées.

DIMANCHE : yogourt grec nature fourré de vos trois fruits préférés et garni de noix et de pacanes grillées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *